lundi 6 mars 2017

9 - LE FILM / Réalisé par un collectif de réalisateurs

THÉÂTRE OUTREMONT, Montréal, le 6 mars 2017

9 - Le Film, Québec, Canada, 2016, 98 minutes. R. : Stéphane E. Roy ; Luc Picard ; Ricardo Trogi ; Jean-Philippe Duval ; Micheline Lanctôt ; Érik Canuel ; Claude Brie ; Marc Labrèche ; Éric Tessier. Sc. : Stéphane E. Roy (d'après la pièce Neuf Variations sur le vide, de Stéphane E. Roy).

Ce film à sketchs, adapté de la pièce Neuf Variations sur le vide de Stéphane E. Roy, met en lumière l'incommunicabilité, dans diverses situations toutes plus loufoques les unes que les autres. La conférence du « motivateur » de Communic-action, interprété par Stéphane E. Roy lui-même, sert de liant entre les neuf sketchs, un personnage de chaque film assistant à celle-ci. Le réalisateur du dernier segment, Éric Tessier, assure l'enchaînement entre chacun des sketchs par le biais de cette conférence.

Bien qu'inégaux, ces neuf films composent une comédie dramatique grinçante, aux réparties mordantes, souvent cruelles, toujours intelligentes. Cela nous change des comédies grossières, pour ne pas dire vulgaires, qui envahissent nos écrans...

Abus, réalisé par Stéphane E. Roy, est sans conteste le film le plus percutant, le plus subtil, mettant en scène un couple malsain, interprété par Christian Bégin et Anne-Marie Cadieux. Désopilant et troublant par l'image de nous-mêmes qu'il nous renvoie. 9,5/10 Subitement, réalisé par Luc Picard, se déroule dans un restaurant où Alexis Martin apprend le décès de sa femme, au milieu des sonneries de téléphones et de textos. 8,5/10 Fuite, réalisé par Ricardo Trogi, met en scène un couple en voyage à Bruxelles, devant le Manneken-Pis et sur la Grande Place, couple à la dérive. 7,5/10 Hystérie, réalisé par Jean-Philippe Duval, plonge le spectateur en plein tournage d'une publicité où le réalisateur imbu de lui-même (François Papineau)  exécute un duo alterné dominant-dominé avec une comédienne hystérique, son amante (Bénédicte Décary, son épouse dans la vraie vie). 7/10 Je me souviens, réalisé par Micheline Lanctôt (la seule femme réalisatrice...), réunit deux ex-amies au cours d'un garden party, l'une ne reconnaissant aucunement l'autre qui croyait avoir été sa meilleure amie. 7,5/10 Halte routière, réalisé par Érik Canuel, le deuxième moment fort de l'ensemble, parodie les road movies américains, dans un pas de deux inquiétant, troublant et touchant à la fois, entre deux camionneurs (Maxime Gaudette et Nicolas Canuel). 9,5/10 Banqueroute, réalisé par Claude Brie, et Le Lecteur, réalisé par Marc Labrèche, se révèlent les films les moins percutants, le premier déroulant un scénario cousu de fil blanc, le deuxième reflétant davantage l'univers déjanté de Marc Labrèche. 6/10 Eccéité, réalisé par Éric Tessier, clôt en beauté et la conférence et le film, dans une finale douce-amère. 9,5/10

8/10

Mots clés : ”9 - Le Film”, Abus, Stéphane E. Roy, Subitement, Luc Picard, Fuite, Ricardo Trogi, Hystérie, Jean-Philippe Duval, ”Je me souviens”, Micheline Lanctôt, ”Halte routière”, Érik Canuel, Banqueroute, Claude Brie, ”Le Lecteur”, Marc Labrèche, Eccéité, Éric Tessier, ”Film à sketchs”, Communication, Incommunicabilité, ”Neuf Variations sur le vide”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire