vendredi 3 mars 2017

MALEFICO / Donato Carrisi

Malefico, Paris, Calmann-Lévy, [2014] 2015, 445 p. (Roman policier suivi d'une courte conversation avec l'auteur, p. 439-442.)

Traduit de l'italien par Anaïs Bouteille-Bokobza : Il Cacciatore del Buio.

Maléfique ! Des pénitenciers (Marcus et Clemente), le Vatican, le Congo, des crimes terrifiants, une policière qui photographie les scènes de crime (Sandra Vega), le conte et l'enfance, la foi, un roman qui nous tient en haleine... Diabolique !

Et ROME ! Ses méandres, ses églises, son art, ses ruines, ses catacombes qui composent une toile où le Bien et le Mal s'affrontent, s'entremêlent, se confondent. « Le bien est l'exception, le mal est la règle. » (p. 410)

Découvrez l'enfant de sel, l'enfant de verre, l'enfant sans nom, la petite fille de lumière, l'homme à la tête de loup, le dompteur de monstres, créatures fantasmatiques créées avec une habileté consommée et retorse par un auteur au sommet de son art.

« Pour capturer un être mauvais, il faut comprendre comment il aime. » (p. 167)

9/10

Mots clés : Donato Carrisi, "Roman policier", Malefico, "Il Cacciatore del Buio"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire