lundi 8 mai 2017

LA FILLE INCONNUE / Film réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne

THÉÂTRE OUTREMONT, Montréal, le 8 mai 2017


La Fille inconnue, Belgique, 2015, 106 minutes. R. et Sc. : Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Si vous aimez le cinéma des frères Dardenne, un cinéma exigeant, social et engagé, ce film est pour vous. Ceux-ci filment la psychologie humaine et ses travers au plus près, sans concession. Pas de prouesses techniques, pas d'effets spéciaux, mais un scénario ficelé, porteur de sens, des comédiennes et des comédiens investis. « Un condensé d'humanité », tourné à nouveau à Seraing, en banlieue de Liège.

Jenny Devin (« Docteure Jenny, elle me redonne la frite ! »), jeune médecin généraliste, jouée sobrement et admirablement par Adèle Haenel, est rongée par la culpabilité, après avoir refusé l'entrée de la clinique à une inconnue, une heure après la fermeture des bureaux, une jeune femme noire, d'origine africaine, qui sera retrouvée morte le lendemain. Elle n'aura de cesse de chercher à retracer l'identité de cette dernière, pour donner une vie à cette morte, pour lui donner une véritable sépulture, malgré de nombreux dangers et le manque de collaboration des témoins et des proches de la victime.

« Si elle était morte, elle ne serait pas dans nos têtes. »

Dans un monde de plus en plus individualiste, Jenny cherche à susciter la solidarité, à éveiller les consciences, à la recherche d'un monde meilleur, plus humain.

« [...] tant le film que son héroïne jettent un peu de bonté dans la grisaille du monde. » (François Lévesque, « Les Dardenne et la bonté du monde. Le duo fraternel parle médecine et solidarité sociale au coeur de La Fille inconnue », Le Devoir, 3 décembre 2016.)

9/10 "La Fille inconnue", Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, "Drame social"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire